La ville de Flers est marquée par sa reconstruction - le développement industriel du 19ème siècle - les vagues d'immigration du 20ème siècle - les changements intervenus sur le bassin industriel - la construction des ''quartiers'' - l'intégration des populations immigrées - la vie associative de ces quartiers - Toutes ces données sont, pour les artistes résidents, matière et support de réflexion pour une production plastique ouverte et intégrée à la vie de la communauté d'agglomération de Flers. Présentation de la ville de Flers, résumé de l'histoire de cette petite ville au coeur du bocage Normand, en lisière de Suisse Normande.

 

 

AUJOURD'HUI

 

Cette agglomération compte plus de 50 000 habitants Flers est actuellement en restructuration du fait de la mise en place d'une communauté d'agglomération de 42 communes. Située au coeur du Bocage ornais, l'agglomération est au centre d'un bassin d'emploi important. On y trouve beaucoup d'entreprises dans le domaine de l'automobile et de l'agroalimentaire. De part son positionnement et son dynamisme industriel, elle joue un rôle essentiel dans l'économie normande, et cela malgré un isolement causé par l'inexistence de voies routières importantes...toutes les autoroutes évitant le bocage avec une certaine précision.

 

 

HISTORIQUE

 

L'histoire de Flers est marquée par la révolution industrielle du 19 ème siècle (industrie textile et métallurgique. La ville est passée de 2800 habitants en 1806 à 13 929 en 1886. L'urbanisme de la ville est encore marqué aujourd'hui par la révolution industrielle: l'implantation de ses usines, la construction des logements ouvriers, l'arrivée du chemin de fer, jusqu'aux constructions du XXème siècle, la croissance du noyau urbain est lié à ses origines industrielles. Ce bassin de vie a toujours été un lieu d'accueil pour les migrants, et le développement industriel actuel confirme cette propension à la venue de populations immigrées. Le début du XXème siècle voit la croissance de l'industrie textile. Les "navettes", bobines de fils circulants dans les métiers à tisser se croisent sur le blason de la ville...

 

Le XXème siècle est marqué par les guerres. Flers n'échappe pas à cette règle. L'événement qui a changé la physionomie de la ville est sa destruction par les bombardements américains du 6 et 7 juin 1944 ( 80% de la ville détruite, et une centaine de morts civils). C'est le centre ville qui a le plus souffert. Des traces directes du bombardement sont visibles dans les modes de construction de ces quartiers détruits, et de façon plus anecdotique sur l'un des murs extérieur de l'église Saint Germain qui en garde quelques stigmates. La ville sera libérée par la 11ème division blindée britannique le 16 août.

 

''Les trente glorieuses'' verront la reconstruction du centre ville; encore aujourd'hui l'urbanisme, la circulation automobile, le caractère architectural de la ville dépendent de sa reconstruction qui a débuté en 1948. Le caractère de cette reconstruction a été pensé sur les ruines de la ville. Le plan des rues n'a que peu changé, cependant les batiments construits à cette époque sont maintenant les témoins d'une nouvelle modernité et d'un confort collectif novateur. La place de l'automobile avait été envisagée, mais pas aux dimensions de notre 21ème siècle. Ce sont ces sujets qui sont actuellement le moteur des pensées des restructuration urbanistiques à venir.

 

Les années soixante dix s'accompagnent de la construction de nouveaux quartiers d'habitat social collectif (aujourd'hui 2500 logements) : le quartier Saint Michel, Saint Sauveur, le pont Féron, le Clos Morel.... Des centaines de logements supplémentaires accompagneront l'exode rural et l'arrivée des Harkis suite à la guerre d'Algérie. Plus tard entre 1970-1990, une immigration du Maghreb et de Turquie a augmenté le nombre de communautés.(A noter que la communauté turque flérienne est la plus importante de Basse-Normandie, principalement originaire de la même région du nord-est de la Turquie). La crise économique des années 1970 a durement affecté le bassin de Flers : 4 000 supressions d'emplois en quelques années, la fin de l'industrie textile ainsi que la fermeture des mines de Saint Clair de Halouze situé à quelques kilomètres de Flers. La dernière fermeture qui tourne la page de l'industrie lourde à Flers est celle de la fonderie La Sonofoque en décembre 2002 (anciennement fonderie Quéruel, les plaques d'égouts visibles partout en France). La diversification industrielle actuelle a commencé en1960.

 

 

ACTUELLEMENT

 

En 2009 a été inauguré un nouveau parc industriel d'envergure internationale spécialisé dans la sous-traitance automobile, cela autour de l'équipementier automobile Faurecia. Les conséquences sur l'image de la ville sont évidemment importantes, tant dans l'immobilier, les circulations, les commerces, l'image de la ville, mais aussi sur sa population. Pour la ville et son habitat a débuté en 2008 le chantier de réhabilitation du quartier Saint Sauveur. Des HLM sont détruits... onze au total, et des constructions nouvelles sont sorties de terre.

 

C'est en 2012, avec les premiers travaux dans le centre ville que la physionomie de la ville va changer en profondeur. L'hôpital, premier employeur de Flers, devient un pôle de santé et de vie important, son plateau technique est un des plus important de la région, aussi bien en terme d'imageries médicale, qu'en capacité à soigner tous les types de pathologies. Les chantiers routiers sont ouvert. Une déviation "totale" de Flers sera bientôt effective, ainsi que la construction finale de la liaison deux fois deux voies entre Flers et Argentan. La ligne SNCF Paris Granville, souvent connue pour ses retards inconfortables est aussi en restructuration, de nouvelles machines viendront bientôt faire ce trajet ancien voulu et construit par les anciens tisserands de la ville.

 

La communauté d'agglomération s'organise actuellement autour de nouveaux services, de nouvelles zones de développement commercials et industriels. 2angles trouve beaucoup de plaisir à voir des artistes s'installer ici le temps d'une résidence, et pour ceux qui sont arrivés jusqu'au bout de ce texte, sachez que certains y restent ..... à Flers ! 

Contactez-nous

Recherche

Retrouvez aussi l'actualité sur les réseaux sociaux 

2angles

11 rue Schnetz

61100 Flers

02 33 64 29 51

mediation@2angles.org

insta.png
fb.png