1/5
 

Chorégraphie et interprétation :

Anne Le Batard et Jean-Antoine Bigot

Création vidéo :  Laurence Rebouillon

 

 

+ dinfos :  www.exnihilodanse.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De Marseille à Copenhague, de Casablanca à Tunis, à Port-Saint-Louis-du-Rhône ou à Séoul, nous avons cherché des lieux éloignés du regard, des espaces périphériques ou en transformation, passages, impasses, toits, chantiers, au centre ou aux limites des villes, avec ces questions : comment lier à nouveau l’individu et la ville ? l’un et les autres ? le proche et le lointain, qu’est-ce qui fait la singularité d’une ville ? que dit-elle des autres villes ? qu’est-ce qui est leur commun ? Et c’est depuis le corps seul et solitaire du danseur que nous avons observé ce que chaque ville transforme et révèle, comment chaque paysage devient à son tour un personnage. Chaque solo est filmé, dans toutes les villes, la danse paradoxalement devenue un repère, un point « fixe ». Une collecte minutieuse d’images et de sons complètent les matières de notre création.

 

Plusieurs formes sont nées de cette recherche. A la manière d’un travail pictural, le processus de création a donné à voir au public les détails d’une fresque dont chaque forme renvoie à l’ensemble du processus et trouve sa pertinence en elle-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cie Ex Nihilo

APPAREMMENT

CE QUI NE SE VOIT PAS

 

Contactez-nous

Recherche

Retrouvez aussi l'actualité sur les réseaux sociaux 

2angles

11 rue Schnetz

61100 Flers

02 33 64 29 51

mediation@2angles.org

insta.png
fb.png